The case for ‘Euro-Mediterranean’ Erasmus/Leonardo programmes

DISCLAIMER: All opinions in this column reflect the views of the author(s), not of EURACTIV.COM Ltd.

The EU's mobility programmes for students (Erasmus) and young professionals (Leonardo) should be extended to the countries of the Southern Mediterranean in the wake of the Arab Spring, write the MEPs behind a European Parliament written declaration on the matter in an exclusive op-ed for EURACTIV. 

The following op-ed was authored exclusively for EURACTIV by German Green MEP Franziska Brantner, French Socialist MEP Françoise Castex, French Socialist MEP Vincent Peillon, Romanian European People’s Party MEP Cristian Preda and Slovenian MEP Ivo Vajgl (Alliance of Liberals and Democrats for Europe).

It was co-authored by J-R Rabier, former head of cabinet for Jean Monnet and the founder of Eurobarometer, and G. Bossuat, a professor of contemporary history at the University of Cergy-Pontoise.

Other authors included Professor Hamadi Redissi, professor of political science at the University of Tunis, Dr. N. Mizouni of Paris VIII University, M. Harkati of Aubervilliers town hall and B. Youssoufou, representing students' associations.

F. Chevalier and A. Colin of 'Sauvons l'Europe' also contributed. 

The text was drafted by H. Lastenouse, editor of europatweets.eu. 

"Nul ne s'y attendait. Une lame de liberté a déferlé sur les pays du Sud méditerranéen. Des peuples s'y sont délivrés de leurs dictateurs corrompus. D'autres exercent maintenant une telle pression sur leurs dirigeants que ceux-ci se trouvent contraints à une évolution profonde – que l'on espère irréversible – vers la démocratie. D'autres enfin poursuivent leur lutte face à des despotes qui s'accrochent à leur pouvoir.

La jeunesse de ces pays est déjà entrée dans l’Histoire par sa mobilisation et son courage. Elle doit y rester en gagnant la bataille de la démocratie et de la prospérité économique. Pour ce nouveau défi, un rôle fondamental sera joué par les étudiants et les jeunes professionnels.

Les étudiants, car ils exerceront demain des responsabilités dans les postes publics et privés à tous les échelons de la société ; les jeunes professionnels, car ils seront en première ligne de la lutte contre le chômage.

Dans ce domaine, les programmes de mobilité 'Erasmus' – pour les étudiants – et 'Leonardo da Vinci' – pour la formation professionnelle – constituent des réussites majeures de la construction européenne. Erasmus Mundus a déjà exploré les voies fécondes du partage des savoirs hors de l’Union.

Mais cela est aujourd'hui insuffisant, tout comme les quelques dizaines de bourses supplémentaires envisagées par la Commission européenne dans le cadre de la nouvelle politique de voisinage. Les carences sont encore plus fortes dans le domaine de la formation professionnelle.

Il est désormais indispensable de franchir une nouvelle étape et de partager à une autre échelle les compétences et les savoirs afin de favoriser – au Sud… comme au Nord ! – un débat démocratique sain et un développement économique commun.

Jean Monnet nous le disait déjà : « Souvent une résolution ferme et une idée simple trouvent mieux leur chemin quand l’indécision est partout ». Au nom de notre futur commun, créons un Erasmus et un Leonardo Euroméditerranéens, pour qu'étudiants et apprentis des deux rives de la 'Mare Nostrum' fassent tomber les murs de la peur en découvrant par eux-mêmes la réalité d’autres horizons, en acquérant des savoirs et savoir-faire qu’ils partageront par la suite et en tissant des liens – affectifs, intellectuels, professionnels – solides et durables.

Aucun continent n’est une île. Nous appartenons tous au même petit coin de Terre ! Ce constat objectif impose pleinement la mobilisation de l’Union européenne auprès des révolutions arabes et des processus démocratiques en cours. La jeunesse du Sud ouvre aujourd’hui la porte des possibles, traçons ensemble le chemin de nos futurs !"

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Want to know what's going on in the EU Capitals daily? Subscribe now to our new 9am newsletter.